fbpx

Faut-il rechercher l’équilibre dans la vie?

Il ne se passe pas un mois sans que le sujet de l’équilibre vie personnelle-vie professionnelle ne soit abordé par l’un ou l’autre de mes clients. Qu’il s’agisse d’un leader chevronné, d’un entrepreneur d’expérience ou d’un nouveau gestionnaire, il arrive un moment où le tourbillon incessant de nos activités étourdit.

La période estivale est particulièrement propice à ce genre de réflexions. Après quelques jours de vacances bien mérités, le retour au travail peut être éprouvant. Parfois, c’est l’appréhension de partir en vacances, en laissant derrière soi ses responsabilités, qui nous inquiète. Certains d’entre nous prennent alors conscience de l’ampleur de leurs engagements – tant professionnels que personnels, et se demandent comment maintenir le rythme sans flancher.

Vous arrive-t-il de ne pas vous sentir pleinement libre et serein d’être en vacances ? Ou encore d’être au travail et regretter de ne pas pouvoir passer plus de temps en famille ? Difficile de vivre pleinement le moment présent et de savourer le temps qui passe lorsque nous sommes submergés par nos engagements.

Nous voulons tellement réussir tous les aspects de nos vies que nous nous écartelons entre la famille, les amis, la santé, les passe-temps, et la vie professionnelle. Et pour les passionnés en particulier, il n’y a pas de compromis possibles. Tout se vit intensément… avec le risque de perdre son enthousiasme et s’épuiser, malgré un niveau d’énergie naturellement élevé.

Personne n’est à l’abri d’une remise en question. Il arrive toujours un moment où la recherche d’un meilleur équilibre s’avère nécessaire pour vivre heureux.

Or, a-t-on raison de chercher l’équilibre ?

Je me suis amusée à chercher la définition de l’équilibre dans le dictionnaire :

« L’équilibre est un état de stabilité résultant de la distribution égale du poids d’un corps sur tous les plans ».

Par analogie, si une vie équilibrée résulte de la distribution égale de notre attention et de notre énergie sur tous ses aspects, pas étonnant que nous soyons parfois dépassés ! Et c’est particulièrement vrai dans le cas des passionnés, qui ne font rien à moitié.

La recherche de l’équilibre entre les différentes sphères de la vie pourrait bien être une utopie, et par le fait même, l’origine de cette agitation qui nous empoisonne la vie.

Et si la solution résidait plutôt dans la recherche de l’harmonie?

L’harmonie se définit comme « la qualité de choses diverses ou différentes se trouvant dans une combinaison agréable, ou mieux, comme l’état d’être en paix avec celles-ci ».

N’est-ce pas une perspective inspirante ? Tout à coup, il ne s’agit pas de chercher à s’investir de façon égale dans tout, mais plutôt de faire des choix judicieux pour combiner de façon agréable — voire sereine — nos engagements, selon nos aspirations, et notre niveau d’énergie.

Cela veut dire trouver le bonheur d’être en famille plutôt qu’au travail, et la sérénité d’être au travail plutôt qu’en vacances.

Accepter de laisser aller la performance dans certains domaines en faveur de ceux qui nous tiennent vraiment à cœur. Réussir sa vie dans son ensemble, plutôt que dans chacun de ses aspects.

Faire des progrès, plutôt que viser la perfection…

Imaginez faire des choix judicieux pour atteindre vos objectifs les plus précieux tout en tenant compte de vos capacités et de votre besoin de récupération. Chercher une répartition agréable de la charge de vos engagements, et réduire vos attentes de résultats pour le reste.

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Retour haut de page