Pourquoi est-il essentiel de taire votre raison pour trouver l’emploi de vos rêves?

Dimanche soir, déjà.

La fin de semaine tire à sa fin. Mais où sont passées toutes ces heures?…

Quand vous pensez au lendemain, vous sentez monter l’agitation. Et la frustration.

Vous gagnez bien votre vie et vous pouvez effectuer votre travail sur le pilote automatique. Après avoir surmonté tant de défis professionnels au fil des ans, vous êtes en maîtrise. Pourtant, vous savez que lorsque vous rentrerez à la maison demain soir, vous ouvrirez  une bouteille de vin. Pour vous récompenser de votre journée de travail, et pour engourdir ce léger désespoir qui ne manquera pas de se manifester.

Et l’histoire se répètera le jour suivant.

Parce que votre cœur aspire à autre chose. Vous le savez bien, au fond de vous. Mais votre tête sait que c’est complètement déraisonnable, alors vous taisez vos émotions. Jour après jour.

En espérant que votre malaise disparaisse par lui-même.

Sachez pourtant que vous devriez agir pour arrêter ce cercle vicieux. Et il vaut mieux le faire avant qu’il ne soit trop tard.

Pour y arriver, vous devrez commencer par taire vos pensées rationnelles. Ignorez la petite voix de M. Spock dans votre tête pour une fois ! Au lieu de cela, ressentez vos émotions et prenez conscience des pensées qui surgissent.

Parce que le chemin le plus court pour avoir à nouveau un emploi que vous aimez a pour point de départ vos intuitions.

1. N’ignorez pas les signes d’agitation ou vous pourriez frapper un mur

Bien sûr, il y a des moments dans la vie où les choses se compliquent. Et ce n’est alors pas nécessairement le moment de changer de voie. Vous pouvez gagner beaucoup en faisant face à l’adversité, et en persévérant jusqu’à ce que les défis soient surmontés.

Cependant, il y a aussi des moments dans la vie où les signes d’agitation et d’un désespoir même léger ne doivent pas être confondus avec la pression d’une situation difficile, mais temporaire. Lorsque les douleurs physiologiques s’ajoutent à la détresse mentale, il est plus que temps de réfléchir à ce qui se passe réellement, sous la surface.

L’insomnie, la fatigue chronique, la perte de concentration, les envies et les dépendances, les crises d’angoisse, les sautes d’humeur anormales peuvent toutes être des signes que quelque chose de plus profond ne va pas.

Et plus vous ignorez la situation, pire c’est.

Croyez-moi, j’en sais quelque chose. J’ai méprisé avec dédain ces signes physiques et mentaux pendant des mois avant de frapper un mur. Ce fut un choc, un choc terrible. J’ai été forcée de prendre un congé de maladie de trois mois. Ce fut l’épreuve la plus difficile de ma vie.

Je vous en prie, n’attendez pas trop longtemps. Peut-être est-il venu le temps pour vous de prendre du recul et de réfléchir à ce à quoi vous aspirez dans votre vie professionnelle.

2. Pour comprendre la cause première de votre malaise, ne dépendez pas exclusivement de vos capacités rationnelles

Lorsque nous sommes confrontés à un problème, nous comptons normalement sur notre esprit rationnel pour trouver une solution. Nous sommes formés tôt dans la vie à développer et à chérir notre capacité à analyser et résoudre les problèmes de façon rationnelle. Et c’est génial, et indispensable. Mais que se passe-t-il si votre raison n’est pas capable de comprendre ce qui se passe, d’identifier la cause profonde du problème ? Comment pourriez-vous régler la situation, alors ?

La source de votre agitation pourrait bien être cachée sous la surface consciente, au plus profond de vous. Et ce niveau de connaissance n’est pas le domaine de votre esprit rationnel. C’est le royaume de votre esprit intuitif.

« L’esprit intuitif est un don sacré et l’esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » – Einstein

La bonne nouvelle, c’est que l’esprit humain est beaucoup plus puissant et complexe que vous ne le réalisez peut-être. Nous avons tendance à oublier que nous naissons naturellement avec une autre capacité, une autre façon de penser. Il s’agit de notre pensée intuitive. Ne grincez pas des dents ! Cela peut vous sembler ésotérique, mais ce n’est pas le cas. C’est un fait, comme le démontrent les neurosciences. En effet, la plupart des décisions que vous prenez dans une journée sont basées sur vos intuitions, et non pas sur votre raison. Que vous le réalisiez ou non !

3. Tirez partie de votre esprit intuitif pour prendre de meilleures décisions – vous le faites tout le temps de toute façon

Vous voyez, la pensée intuitive est le processus par lequel notre esprit saute presque instantanément aux conclusions sans que nous soyons conscients des étapes intermédiaires. Elle fonctionne par association, par analogie en faisant des liens entre la situation présente et nos expériences passées, souvent oubliées. Son langage est celui des émotions.

Laissez-moi vous donner quelques exemples rapides :

  • Vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, et en quelques secondes, vous décidez si vous aimez cette personne ou pas (Il est probable que cette personne ressemble à quelqu’un que vous aimez, donc vous sentez que vous la connaissez déjà) ;
  • Au milieu d’une négociation, vous trouvez instinctivement les meilleurs arguments pour convaincre votre vis-à-vis. (Vous êtes si bien préparé que vous savez instinctivement ce qu’il faut dire. Vous sentez que vous dites les bonnes choses) ;
  • Vous prenez une décision difficile en quelques secondes, et vos employés admirent votre capacité à trouver la meilleure solution avec une telle facilité (Vous avez connu tant de situations complexes par le passé que votre esprit saute directement à la solution, par analogie. Vous sentez que vous faites le bon choix).

La pensée rationnelle, quant à elle, fonctionne de façon séquentielle (collecte de données – analyse – création de solutions – évaluation de celles-ci). Elle tire parti des connaissances que nous détenons de façon consciente. Exigeante, elle demande des efforts de notre part et captive notre attention. La pensée rationnelle s’exprime par les mots.

Parce que les intuitions utilisent des connaissances profondément enracinées et des modèles du monde que nous avons créés pour nous-mêmes, elles ont le pouvoir de nous informer du désir le plus profond de notre cœur. La pensée rationnelle n’a accès qu’à la connaissance consciente, elle ne peut donc faire de même.

Donc, si vous vous sentez vide, agité et confus, votre pensée rationnelle peut avoir une capacité limitée à comprendre l’essence du problème et à former une solution. Vous voudrez peut-être alors puiser dans votre connaissance inconsciente pour comprendre ce qui se passe réellement en vous, au plus profond.

Et c’est là que votre intuition intervient.

4. Apprenez à écouter votre intuition pour comprendre ce que vous devez faire ensuite

Nous avons tous des intuitions, que vous le réalisiez ou non. Nous sommes nés avec cette capacité. Quand on y pense, la pensée rationnelle repose sur des mots, et les mots ne sont apparus que récemment dans l’histoire humaine. Avant cela, nos ancêtres ne pouvaient compter que sur leurs intuitions, leur instinct de survie. Cette capacité est donc innée. Vous l’avez, je l’ai, et c’est une excellente nouvelle.

Cependant, voici où cela se complique : vous ne contrôlez pas vos intuitions. Vous ne pouvez pas les forcer. Elles surgissent spontanément, d’elles-mêmes.

Toutefois… vous pouvez créer les conditions gagnantes pour que les intuitions émergent. Et ce n’est pas si difficile que ça !

L’idée est de prêter attention aux émotions qui se présentent, car c’est ainsi que se manifeste l’intuition. Le problème est que nous prêtons souvent peu d’attention à ce que nous ressentons, surtout quand nous sommes submergés par le travail. Lorsque nous sommes sollicités par des exigences multiples, il ne nous reste souvent peu ou pas d’attention résiduelle suffisante pour percevoir nos émotions. Nous passons alors à côté d’intuitions importantes et de prises de conscience.

La façon de prêter attention est de développer notre capacité à être dans le moment présent, autant que possible et aussi souvent que possible.

Calmez votre esprit rationnel pour un instant et ressentez vos émotions.

Considérez, par exemple :

  • Si vous êtes au travail :
    • Comment vous sentez-vous en ce moment ? Pourquoi ?
    • Qu’est-ce qui est génial et qui vous donne de l’énergie ?
    • Qu’est-ce qui est moins génial et vous prive d’énergie ?
    • Qu’apprenez-vous sur vous-même ?
    • Faites cette introspection aussi souvent que possible pendant la journée.
  • Quand vous êtes à la maison :
    • Au lieu d’engourdir vos sentiments avec de l’alcool, réservez-vous un peu de temps seul et détendez-vous.
    • Qu’avez-vous appris aujourd’hui sur vous-même ? Ne pensez pas trop, laissez vos émotions vous guider.
    • Comment vous sentez-vous ? Pourquoi ?
    • Tenez un journal si vous le souhaitez, c’est un excellent moyen d’approfondir votre réflexion.

Écoutez votre esprit intuitif pendant plusieurs jours si nécessaire, et plusieurs fois par jour. Ressentez les émotions et prenez note de ce qui vous vient à l’esprit, sans juger. Si votre pensée rationnelle intervient à ce stade, elle vous coupera de prises de conscience nécessaires à votre évolution. N’écoutez pas votre raison. Prêtez attention à vos sentiments. Vous allez puiser dans votre esprit rationnel à l’étape suivante, ne vous inquiétez pas. 🙂

Pouvez-vous maintenant dire quelle est la source de votre malaise ? Savez-vous ce à quoi votre cœur aspire ? Si ce n’est pas le cas, poursuivez votre exploration, avec un soutien professionnel au besoin. Si au contraire vous avez trouvé, alors c’est génial, vous avez maintenant une cible. Et je gagerais que vous êtes dans un état d’excitation fébrile.

Avec une cible claire, vous pouvez maintenant prendre les mesures nécessaires pour atteindre votre objectif.

Êtes-vous motivé ? Êtes-vous prêt à passer à l’action ?

5. Passez aux actes et aimez votre travail

Il est maintenant temps d’engager votre esprit rationnel ! Laissez-le devenir votre fidèle serviteur. Ne le laissez pas détruire votre rêve, faites-en plutôt bon usage pour trouver les solutions qui s’imposent pour atteindre votre cible.

Évaluez vos options de façon rationnelle, avec discernement:
  • Si vous aviez carte blanche, par quelles étapes devriez-vous passer pour atteindre votre objectif ?
  • Considérez maintenant votre situation actuelle : comment devriez-vous adapter les étapes précédentes pour tenir compte de votre réalité ?
    • Quelles actions devez-vous prendre ?
    • Quels sont les principaux jalons ?
    • Dans quel ordre devriez-vous procéder ?
    • Quels enjeux devrez-vous surmonter ?
    • Qui peut vous aider ?
    • Comment saurez-vous si vous avez du succès ?
    • etc.
Gérez votre progression et restez concentré.

Prêtez attention à vos intuitions en cours de route et gardez le focus sur vos priorités. Parce que la distraction, ça tue les rêves.

Il est probable que le chemin à parcourir pour obtenir l’emploi de vos rêves soit ardu. J’en sais quelque chose ! J’ai travaillé comme actuaire (pendant 10 ans), avant de réorienter ma carrière en management (pendant 15 ans), et me voici désormais coach, conférencière et auteure (depuis 4 ans) ! Rien de cela ne s’est fait spontanément. Il a fallu temps, une bonne planification, et une gestion des priorités serrée.

N’abandonnez pas avant d’avoir évalué toutes vos options. Il n’est peut-être pas nécessaire de faire un changement radical et changer de carrières. Il pourrait suffire d’obtenir une nouvelle affectation, de rejoindre une équipe différente, d’obtenir une formation spécialisée. L’important, c’est de trouver un emploi qui réponde à vos aspirations profondes. Et vous saurez intuitivement lorsque vous aurez trouvé la bonne solution.

Parce que vous pouvez ressentir ce qui est bon pour vous.

Imaginez maintenant le sentiment d’excitation dimanche soir, alors que vous prévoyez de retourner au travail le lendemain.

Vous savez avec certitude que vous vous réveillerez énergisé. Votre tête est déjà pleine de belles idées inspirantes et créatives, et vous avez confiance que vous allez faire de petits miracles demain. Et vous serez tellement accompli à la fin de la journée que vous profiterez d’une soirée tranquille, serein, prêt à vous endormir pour vivre une autre journée palpitante le lendemain.

Vous savez maintenant que c’est possible. Parce que vous l’avez en vous.

 

___

Gestionnaire aguerrie, coach et auteure, j’accompagne entrepreneurs et professionnels engagés à devenir des gestionnaires efficaces et des leaders inspirants. J’adore partager avec vous des outils éprouvés, des expériences inspirantes et les meilleures pratiques en management et en leadership. Pour être sûr de ne rien manquer, n’hésitez pas à vous abonner à mon infolettre hebdomadaire.

 

livre, intuition, influence

 

  • Share on:

Je serais ravie de lire vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :