Dans un contexte professionnel, les occasions sont multiples d’être totalement accaparés par le déroulement frénétique de notre journée. Et c’est sans compter les courriels et les SMS qui nous inondent! Or, si nous laissons notre attention être dissipée par une surcharge de stimuli, notre capacité à atteindre nos objectifs se trouve affaiblie. Nous risquons d’être distraits au point de dérailler du chemin que nous nous sommes tracés. Réussir dans ces circonstances tient du miracle.

Ainsi, réussir dépend de notre capacité à maintenir une attention soutenue à nos objectifs de telle sorte à ne pas les perdre de vue. Réussir découle également de l’attention que nous prêtons à investir notre énergie dans les actions essentielles à notre succès. Autrement, notre belle énergie risque d’être consacrée à des activités voire même des pensées qui nuisent à l’atteinte de nos objectifs.

Par conséquent, réussir dépend essentiellement de notre capacité d’attention.

Or, malheureusement, notre capacité d’attention est une ressource limitée.

À titre d’exemple, je me rappelle un petit-déjeuner dans un restaurant. J’étais si concentrée par la révision de mon manuscrit que j’ai mangé toutes les pommes de terre rissolées, par ailleurs délicieuses, qui étaient dans mon assiette. TOUTES les pommes de terre — et ce, sans vraiment m’en rendre compte, bien que j’avais pour objectif de perdre du poids. Aïe, aïe, aïe, j’avais perdu le focus. Je n’étais pas très fière de moi.

Si nous n’y prenons garde, notre capacité d’attention peut se trouver investie dans une activité anodine plutôt qu’une autre essentielle. Et si notre attention dérape trop souvent vers les distractions, alors il y a fort à parier que nos objectifs ne soient jamais atteints.

La distraction tue les rêves.

J’ai complété récemment une maîtrise scientifique en management (2017). Au cours de ma recherche, qui m’a permis d’explorer des articles en neuroscience, j’ai été frappée par les limites de l’attention du cerveau humain. J’aimerais partager avec vous des pistes de réflexions à ce sujet. En particulier, je vous recommande trois conditions essentielles pour réussir, en focalisant votre attention sur ce qui importe vraiment. J’y ai ajouté des questions de coach, pour vous aider à cheminer, si le coeur vous en dit.

Toutefois, avant de poursuivre la lecture du présent article, je vous invite à vous prêter à l’un ou l’autre des tests d’attention ci-dessous. Ces tests ne demandent que quelques minutes, et les résultats sont tout aussi amusants que surprenants !

En voici quelques-uns :

Test d’attention no 1

Test d’attention no 2

Et voici un classique, que vous connaissez peut-être :

Test d’attention no 3

Ces tests démontrent un phénomène souvent sous-estimé :

Notre capacité d’attention est limitée.

 

Réussir, c’est prêter attention à ce qui compte vraiment 

Vous concèderez sans doute que pour réussir, il faut prêter attention à nos objectifs de façon soutenue, n’est-ce pas ? Les garder toujours en tête afin qu’ils guident nos actions et nos décisions.

Vous conviendrez également que pour réussir, il faut prêter attention à ce qui mobilise notre temps et notre énergie dans une journée, n’êtes-vous pas d’accord ? La somme des actions que nous posons, certainement, et l’énergie que nous choisissons d’y investir, mais aussi les pensées négatives, et les comportements toxiques qui sapent notre belle énergie.

Condition no 1 pour réussir: Prêter attention à nos objectifs

La première condition déterminante pour réussir réside dans la clarté et la précision de nos aspirations. Un objectif flou risque de conduire à des résultats mitigés.

Il est tout aussi essentiel de prendre conscience de nos motivations profondes. Préciser le pourquoi de nos objectifs, et non seulement le quoi. Notre pourquoi nous inspire des émotions puissantes et celles-ci jouent un rôle capital dans notre capacité à focaliser notre attention sur nos objectifs de façon soutenue dans le temps.

QUESTIONS DE COACH:

  • Dans quelle mesure vos objectifs et vos motivations profondes sont-ils clairs et inspirants pour vous? Je vous invite à consulter ce lien si vous pensez devoir creuser le sujet.
  • À quelle fréquence pensez-vous à vos objectifs? Combien de fois par jour?
  • Quelle importance accordez-vous à vos objectifs?
  • Dans quelle mesure vos actions et vos décisions quotidiennes sont-elles déterminées par vos objectifs? Repensez aux événements de la dernière semaine, par exemple. Dans quelle mesure vos objectifs passent-ils en premier?
  • Quelles pratiques pourriez-vous adopter pour augmenter le niveau d’attention que vous accordez à vos objectifs, le cas échéant?

Condition no 2 pour réussir: Prêter attention à ce qui nous donne de l’énergie

Quoi que nous fassions, il y aura toujours exactement 86 400 secondes dans une journée. Le seul contrôle tangible que nous ayons sur nos progrès réside dans l’énergie que nous nous réservons pour atteindre nos objectifs. Il ne suffit pas d’avoir des objectifs précis pour réussir, encore faut-il avoir l’énergie pour vaincre la force d’inertie (aka procastination), passer à l’action, et réussir.

La ressource la plus précieuse pour réussir est la gestion de notre énergie, et non notre gestion du temps.

Or, qu’est-ce qui donne de l’énergie ? Un de mes livres fétiches sur le sujet s’intitule « The Power of Full Engagement » [Loehr, Schwartz, 2003]. D’après ces auteurs, notre niveau d’énergie est le résultat combiné de :

  • Notre condition physique : sommeil, alimentation, activités physiques
  • Notre état émotif : qualité des relations humaines et émotions positives
  • Notre état mental : pensées positives, créativité
  • Notre état spirituel : cohérence avec nos valeurs et nos convictions

QUESTIONS DE COACH:

Réfléchissez aux événement de la dernière journée.

Qu’est-ce que vous avez…

  • Fait qui vous a donné de l’énergie?
  • Dit qui vous a donné de l’énergie?
  • Pensé qui vous a donné de l’énergie?

De plus…

  • Qu’est-ce qu’on vous a fait ou dit qui vous a donné de l’énergie?
  • Quel impact cela a-t-il eu sur l’atteinte de vos objectifs?
  • Que décidez-vous de faire pour améliorer la situation, le cas échéant?

Condition 3 pour réussir: Prêter attention à ce qui réduit notre énergie

De façon similaire, il est tout aussi essentiel de reconnaître ce qui vous enlève de l’énergie pour réussir.

Reprenant le modèle de Loehr et Schwartz:

  • Notre condition physique : abus et manques
  • Notre état émotif : relations toxiques, émotions négatives
  • Notre état mental : pensées négatives, conformité
  • Notre état spirituel : incohérence avec nos valeurs et nos convictions

QUESTIONS DE COACH:

Réfléchissez aux événement de la dernière journée.

Qu’est-ce que vous avez…

  • Fait qui a miné votre énergie?
  • Dit qui a miné votre énergie?
  • Pensé qui a miné votre énergie?

De plus…

  • Qu’est-ce qu’on vous a fait ou dit qui a miné votre énergie?
  • Quel impact cela a-t-il eu sur l’atteinte de vos objectifs?
  • Que décidez-vous de faire pour améliorer la situation, le cas échéant?

N’hésitez pas à tenir un journal pendant quelques jours afin de répondre à toutes les questions précédentes de façon régulière, soir après soir. Vous en tirerez sans doute des apprentissages éclairants.

Développer votre capacité d’attention à ce qui est essentiel pour vous peut faire la différence entre un potentiel de succès et un échec assuré. Il y a toujours assez de temps pour ce qui compte vraiment à vos yeux!

Refusez de vous laisser dérailler de vos objectifs — prêtez attention et restez focalisé !

Car le bonheur consiste principalement à être content de soi 🙂

P.S. N’hésitez pas à vous abonner à mon infolettre hebdomadaire.

 

Un commentaire sur “Réussir: trois conditions essentielles”

Je serais ravie de lire vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.